Les réponses à toutes vos questions de maux de dos et bien plus

Les docteurs en chiropratique utilisent les radiographies pour vérifier les structures internes ainsi que les alignements de la colonne vertébrale et corroborent avec les résultats des autres tests neurologiques et orthopédiques.

Après plusieurs années, oui. Le corps humain a de grande capacité d’adaptation. Lorsque la douleur est présente, après quelques temps le corps s’adapte. Pour recommencer subséquemment tout en étant de pire en pire.

Oui. Des traumatismes vertébraux se produisent de façon régulière à la naissance. Plusieurs patients font vérifier leurs nouveaux-nés le plus tôt possible pour le complexe de la subluxation vertébrale.

Parce que la chiropratique travaille avec le système nerveux qui contrôle les fonctions de pratiquement toutes les cellules, tissus, organes et les systèmes du corps. En améliorant les fonctions nerveuses, les fonctions de toutes les autres parties du corps se trouvent améliorées aussi.

Premièrement, les enfants répondent beaucoup plus rapidement. Pour les adultes, cela prend plus de temps étant donné que les problèmes vertébraux sont souvent le résultat d’années de négligence. Tout comme le processus de guérison, le résultat dépend de chaque personne. Votre façon de vivre, votre alimentation, l’exercice et l’assiduité à vos rendez-vous.

La majorité des assurances paient une partie des coûts des soins chiropratiques. Le patient se doit de vérifier ce point par lui-même. Il est important de savoir que la majorité des compagnies d’assurance couvre les soins de santé seulement en partie. Lorsque l’on travaille pour une reconstruction vertébrale et par la suite un maintien, les compagnies d’assurance ne comprennent pas que le travail le plus important est celui d’une prévention et non d’une période de crise.

Il s’agit d’une procédure chiropratique de correction articulaire précise en utilisant une pression qui est dirigée et contrôlée pour rétablir la fonction articulaire normale et l’équilibre nerveux. En conservant une mobilité et une position maximale, cela permet au corps de travailler son potentiel au maximum. Un ajustement chiropratique a pour but de réduire l’interférence nerveuse et de redonner de la mobilité. Plusieurs méthodes existent pour effectuer un ajustement. Certaines méthodes utilisées peuvent êtres faites à partir des mains, d’instruments, d’une table spécialisée ou même de la force de la gravité.

Oui. Un mauvais fonctionnement de la mobilité vertébrale est un problème commun causé par des traumatismes, le stress, les longues périodes assises, une mauvaise posture, de mauvaises habitudes de posture de sommeil et certaines autres causes, le plus souvent, la seule façon d’éliminer le complexe de la subluxation vertébrale est par des ajustements vertébraux très précis pour replacer les fonctions biomécaniques et d’éliminer l’interférence du système nerveux.

Le complexe de la subluxation vertébrale (CSV) comporte cinq éléments qui décrivent le mauvais fonctionnement du système nerveux, les muscles, les tissus mous, la colonne et le reste du corps causé par de mauvaises positions et une mobilité déficiente de la colonne. Détecter, traiter ainsi que la prévention de CSV est unique aux chiropracticien(ne)s dans le domaine de la santé.

Si votre chiropraticien(ne) est dans l’impossibilité de trouver et de corriger la cause de votre condition, il (elle) vous référera à un autre spécialiste de la santé plus en mesure de vous aider. Il (elle) est tenu(e) de le faire selon le code de déontologie de la profession chiropratique.

Bien évidemment. Le (la) chiropraticien(ne) prend en considération toutes les circonstances uniques à chaque patient avant de planifier un traitement de rétablissement. Plusieurs méthodes existent pour ajuster la colonne vertébrale. La technique choisie par votre chiropraticien(ne) sera la plus appropriée pour votre condition, votre âge et votre état de santé.

Un disque est un petit coussinet qui absorbe les chocs. L’extérieur est composé d’une matière fibreuse servant à retenir une substance gélatineuse en son centre. Le « disque déplacé» est une expression qui désigne plusieurs symptômes et / ou l’évolution d’une maladie discale. Néanmoins, un disque ne peut pas se déplacer en raison de son attachement aux structures osseuses supérieures et inférieures. Mais un disque peut bomber, se déchirer, s’amincir, s’assécher ou s’affaisser. Il peut souffrir d’une hernie, mais il ne peut pas se déplacer.

Non. Certaines personnes peuvent faire « craquer » leurs articulations mais cela ne représente pas un ajustement chiropratique. De ce fait, elles risquent d’endommager l’articulation affaiblie par les muscles et ligaments fragiles. Les ajustements chiropratiques sont spécifiques et prennent des années à maîtriser. Même votre chiropraticien(ne) se doit de consulter un collègue afin de bénéficier des soins chiropratiques.

Non. La colonne vertébrale et le programme de soins établi pour chaque patient sont uniques. La colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres s’articulant l’une et l’autre. Chaque vertèbre peut se déplacer à l’intérieur de 7 différentes directions. Cette diversité permet d’établir une variété de positions d’ajustements vertébraux. Chaque programme de soins est en fonction de l’âge, de la condition et des objectifs de santé de chaque patient.

Oui. Une étude gouvernementale de Nouvelle-Zélande (New-Zealand Report, 1978)* a démontré que les ajustements chiropratiques sont sécuritaires. En évitant la médication et les chirurgies risquées, la chiropratique bénéficie d’une excellente réputation. L’examen initial permet d’évaluer si les soins chiropratiques sont indiqués ou non. Étudiez les statistiques. Les ajustements chiropratiques sont plus sécuritaires que le fait de prendre des anti-douleurs non prescrits.

Jusqu’à tout récemment, nous avons cru que les ajustements cervicaux pouvaient rarement causer des accidents vasculaires cérébraux. Cependant, une étude, publiée dans le journal scientifique Spine, a révélé que les ACV sont rares, qu’il y avait un lien statistique entre les visites chez le chiropraticien ou le médecin et les ACV mais que l’ajustement cervical n’était pas en cause. On explique le lien entre les visites chez le médecin et le chiropraticien et les ACV par le fait que les premiers symptômes reliés à ce dernier (mal de cou, mal de tête et étourdissements) portent le patient à consulter. Le patient aurait donc déjà une dissection de l’artère vertébrale en court avant l’ajustements. L’évaluation initiale devient encore plus importante afin de dépister tout anomalie à une douleur cervicale qui pourrait sembler anodine.

http://wikichiro.org/en/index.php/New_Zealand_Commission

Non. Seulement les articulations bloquées seront corrigées par l’ajustement chiropratique, permettant ainsi aux muscles et aux ligaments affaiblis de se rétablir.

Les articulations baignent dans un liquide appelé liquide synovial. Certains ajustements produisent un son lorsqu’il y a un déplacement des gaz et des liquides à l’intérieur de l’articulation. Celui-ci peut-être comparable à la succion qui s’échappe lors de l’ouverture d’une bouteille de champagne. Le son peut être intriguant mais il n’y a aucune relation entre ce dernier et la qualité ou la valeur de l’ajustement chiropratique.

Prise de rendez-vous rapide

    Client existant

    Nouveau client

    Docteure Pathy LeBel, Chiropraticienne

    Nouveau patientDéjà patient

    De quelle façon désirez-vous être contacté?

    Meilleur moment
    MatinAprès-midiSoirée

    Date désiré

    *Ouverture de dossier et examen complet pour seulement 50$
    Coût des traitements et radiographies en sus