(parfois appelée sciatalgie, mal de dos, arthrose, tour de rein, etc.)

Qu’est-ce qu’une hernie discale

Une hernie discale est présente lorsque le disque (coussin de cartilage présent entre deux corps vertébraux) se déchire ou change de forme. Le disque ainsi déformé va réduire l’espace pour la moelle épinière et/ou les nerfs; c’est ce qui cause les symptômes aux jambes ou aux bras. Par le fait même, le disque perd sa fonction d’absorption de choc et l’amplitude de mouvement est diminuée, ce qui rend généralement les déplacements douloureux. On entend souvent parler des hernies discales lombaires, mais sachez qu’il est aussi possible de développer une hernie discale cervicale ou thoracique.

Quelles sont les douleurs d’une hernie discale : les symptômes

Il est pertinent de noter que la hernie discale n’est pas toujours symptomatique; vous en avez peut-être une présentement sans même en ressentir les effets.
Lorsque la hernie est symptomatique, la douleur est généralement répartie en deux endroits; le niveau de la hernie (plus souvent bas du dos ou cou) et le territoire de la peau couvert par le nerf affecté (aussi appelé dermatome). Cette douleur est souvent ressentie comme une brûlure ou une sensation d’engourdissement/de picotement. En plus de la douleur, les personnes atteintes peuvent avoir une perte de force ou des troubles au niveau sensitif (perte de sensation, diminution de la sensibilité).

En plus, les patients aux prises avec une hernie discale peuvent voir leur douleur augmenter lorsqu’ils toussent, éternuent ou vont à la salle de bain. Aussi, la douleur a tendance à être plus importante en début qu’en fin de journée.
En présence d’hernie discale lombaire, la douleur est souvent augmentée lors des mouvements de flexion avant (se pencher, mettre ses bas, attacher ses chaussures) et en position assise.

Conséquences à court et à long terme

À court terme, les patients symptomatiques vont présenter des douleurs intenses et la présence de spasmes musculaires.

À plus long terme, on peut noter une atrophie (diminution du volume) des muscles, de la faiblesse ou une diminution du tonus.

Qu’est-ce qui peut provoquer une hernie discale; mécanisme de blessure et facteurs de risque

  • Hernie discale lombaire : les mouvements de flexion avant et de rotation sont les positions les plus vulnérables pour le disque, surtout si elles sont combinées.
  • Hernie discale cervicale : un accident est parfois à l’origine de la hernie cervicale; accident de voiture, chute ou blessure de type coup de fouet (whiplash en anglais). Une cause chronique telle qu’une mauvaise posture peuvent aussi être à l’origine de ce type de problème.
  • Hernie discale thoracique : les hernies discales thoraciques ont plus tendance à se former lors de trauma important, comme par exemple un accident de voiture.

Dans tous les cas, on note parmi les causes possible une composante associée à la génétique, des troubles de déshydratation des disques de même qu’une surchage sur le disque.

Est-ce qu’une hernie discale peut guérir

Les hernies discales peuvent se résorber d’elles-mêmes, mais les chances d’une telle guérison diminuent avec le temps qui passe. Dans la grande majorité des cas, il est possible de contrôler les symptômes reliés à la hernie discale.

Comment se soigner d’une hernie discale; l’approche chiropratique pour la hernie discale

Les études démontrent que les mobilisations articulaires vertébrales telles que celles faites dans le cadre de traitement chiropratique aident à diminuer les symptômes reliés aux hernies discales. De plus, les soins chiropratiques permettent une diminution du taux d’absentéisme lié aux douleurs lombaires.

Le Centre Chiropratique Raymond est aussi doté de tables de décompression spinales (Spinemed ™) qui aident à diminuer les symptômes radiculaires et la douleur.

Renseignez-vous auprès de nous pour voir comment la chiropratique peut vous aider. Il nous fera plaisir d’examiner votre situation et de proposer un plan de traitement adapté à vos besoins, avec des soins naturels et non-invasifs.

Sources

Amin, R. M., N. S. Andrade and B. J. Neuman (2017). “Lumbar Disc Herniation.” Curr Rev Musculoskelet Med 10(4): 507-516.
Annen, M., C. Peterson, S. Leemann, C. Schmid, B. Anklin and B. K. Humphreys (2016). “Comparison of Outcomes in MRI Confirmed
Lumbar Disc Herniation Patients With and Without Modic Changes Treated With High Velocity, Low Amplitude Spinal Manipulation.”
J Manipulative Physiol Ther 39(3): 200-209.
Blanchette, M. A., M. J. Stochkendahl, R. Borges Da Silva, J. Boruff, P. Harrison and A. Bussieres (2016). “Effectiveness and Economic
Evaluation of Chiropractic Care for the Treatment of Low Back Pain: A Systematic Review of Pragmatic Studies.” PLoS One 11(8): e0160037.
Chiu, C. C., T. Y. Chuang, K. H. Chang, C. H. Wu, P. W. Lin and W. Y. Hsu (2015). “The probability of spontaneous regression of lumbar herniated disc: a systematic review.” Clin Rehabil 29(2): 184-195.
Efstathiou, M. A., M. Stefanakis, C. Savva and G. Giakas (2015). “Effectiveness of neural mobilization in patients with spinal radiculopathy: a critical review.” J Bodyw Mov Ther 19(2): 205-212.
Kjaer, P., A. Kongsted, J. Hartvigsen, A. Isenberg-Jorgensen, B. Schiottz-Christensen, B. Soborg, C. Krog, C. M. Moller, C. M. B. Halling, H. H. Lauridsen, I. R. Hansen, J. Norregaard, K. J. Jorgensen, L. V. Hansen, M. Jakobsen, M. B. Jensen, M. Melbye, P. Duel, S. W.
Christensen and T. M. Povlsen (2017). “National clinical guidelines for non-surgical treatment of patients with recent onset neck pain or cervical radiculopathy.” Eur Spine J 26(9): 2242-2257.
Mondelli, M., A. Aretini, U. Arrigucci, F. Ginanneschi, G. Greco and F. Sicurelli (2013). “Clinical findings and electrodiagnostic testing in 108 consecutive cases of lumbosacral radiculopathy due to herniated disc.” Neurophysiol Clin 43(4): 205-215.
Shokri, E., F. Kamali, E. Sinaei and F. Ghafarinejad (2018). “Spinal manipulation in the treatment of patients with MRI-confirmed lumbar disc herniation and sacroiliac joint hypomobility: a quasi-experimental study.” Chiropr Man Therap 26: 16.
van der Windt, D. A., E. Simons, Riphagen, II, C. Ammendolia, A. P. Verhagen, M. Laslett, W. Deville, R. A. Deyo, L. M. Bouter, H. C. de Vet and B. Aertgeerts (2010). “Physical examination for lumbar radiculopathy due to disc herniation in patients with low-back pain.”
Cochrane Database Syst Rev(2): CD007431.