Notre adresse :

1203, Emma (coin Ste-Foy)
Longueuil, Québec
J4J 3A2
(Rive-Sud de Montréal)
450-912-1107

Bureau à Montréal
778 rue Irène Montreal
H4C 2P3
450-912-1107
×
Heures d’ouverture Longueuil :

Lundi : de 8h00 à 11h00 et de 14h00 à 19h00
Mardi : de 9h30 à 11h00 et de 14h à 19h00
Jeudi : de 8h00 à 11h00 et de 14h00 à 19h00
Samedi : de 8h30 à 10h30
Mercredi et vendredi : Sur rendez-vous seulement
Heures d’ouverture Montréal :

Judith Blum sur rendez-vous seulement

Mercredi : de 8h00 à 11h00 et de 14h00 à 19h00

Des études montrent que les soins chiropratiques peuvent être bénéfiques pour les autistes

Des chiropraticiens demandent des études approfondies

Des études montrent que les soins chiropratiques peuvent être bénéfiques pour les autistes

Au cours des dix dernières années, le nombre de cas d’autisme diagnostiqués dans la population a augmenté rapidement. Face à ces chiffres alarmants, Dr Blum et Dr Raymond, chiropraticiens au Centre Chiropratique Raymond, se sont intéressés à une étude qui démontre que les soins chiropratiques auraient comme effet d’amoindrir les symptômes de l’autisme infantile jusqu’à un certain degré.

Dr Blum et Dr Raymond cite notamment une étude parue dans le Clinical Chiropractic en 2009 qui montre que les ajustements de la colonne vertébrale, particulièrement au niveau cervicale pourrait réduire certains symptômes chez les enfants autistes. Les soins chiropratiques ne peuvent guérir la maladie sous-jacente, mais pour les autistes, ce sont souvent les symptômes qui peuvent être des plus affligeants.

Même si les résultats de cette étude sont très prometteurs, nous avons besoin de recherches supplémentaires, affirment Dr Blum et Dr Raymond qui suivent de près les recherches scientifiques dans le domaine de la chiropratique.

L’autisme est une anomalie du développement qui affecte les interactions sociales, la communication et l’imagination des individus. Il existe actuellement aucun médicament pour traiter l’autisme à proprement parler mais plusieurs qui permettent de soulager les symptômes comme l’agressivité ou l’hyperactivité. Cela permet aux autistes de mieux composer avec leur maladie. Même si les causes exactes de l’autisme demeurent toujours inconnues, les recherches penchent particulièrement vers les prédispositions génétiques. Les facteurs environnementaux, ainsi que les subluxations vertébrales qui amènent un débalancement du système nerveux, sont aussi explorés. L’autisme ne consiste pas en un seul type d’anomalie, on peut observer un large spectre de manifestations et de symptômes très différents les uns des autres, allant d’incapacités sévères à de légers problèmes de communication avec les autres.

Généralement vers dix-huit mois, les parents ressentent de l’inquiétude vis-à-vis le comportement de leur enfant quand ils remarquent l’absence de jeu. Selon Dr Jane Jennings et Dr Martina Barker du Centre Chiropratique de Newbury, Berkshire en Angleterre, une simple liste de vérifications faites suffisamment tôt peut aider les parents à évaluer si leur enfant est atteint d’autisme. Par exemple:

  • L’enfant joue-t-il à imiter les autres, à  « faire semblant » ?
  • L’enfant utilise-t-il son index ou son majeur pour pointer son intérêt envers quelque chose?
  • Les autres enfants suscitent-ils son intérêt?
  • L’enfant a-t-il du plaisir lors de jeux comme cache-cache ou quand vous lui faites de « coucous »?
  • L’enfant vous a-t-il déjà rapporté des objets pour vous les montrer?

Si le parent répond « non »  à deux des questions ci-dessus ou plus, l’autisme pourrait être en cause. En effet, l’autisme affecte la communication entretenue par l’enfant avec les autres personnes ainsi que la façon dont il comprend leurs expressions et leurs émotions.

Dans l’étude mentionnée précédemment, les chercheurs ont expérimenté des séries d’ajustements chiropratiques sur 26 enfants autistes durant une période de 9 mois. Les chercheurs ont observé des améliorations au niveau des réflexes et de la sensibilité, une meilleure amplitude de mouvement dans la région du cou ainsi que d’autres gains en lien avec divers problèmes de santé.

Plusieurs enfants ont cessé leur traitement au Ritalin; améliorant le contrôle sur leur vessie et leurs intestins. De plus, certains enfants ont commencé à parler et à avoir des contacts visuels. Leur niveau d’attention s’est amélioré. Leur agressivité et leur hyperactivité ont diminué. D’ailleurs cinq de ces enfants ont même pu commencer à fréquenter l’école régulière.

Ces enfants autistes souffraient d’une ingérence neurologique qui affectait leur développement. Les chercheurs ont conclu que des corrections de l’alignement vertébral par des soins chiropratiques peuvent affecter positivement le fonctionnement du système nerveux et amener une amélioration générale de l’état de l’enfant. Même s’il n’y a pas eu de suivi auprès de ces enfants après l’étude, les résultats se sont avérés encourageants en démontrant que les soins chiropratiques peuvent améliorer la qualité de vie des enfants autistes en soulageant des symptômes de leur maladie.

La chiropratique peut aider les enfants autistes

L’étendue des bénéfices que la chiropratique peut apporter pour améliorer la qualité de vie des enfants autistes n’est qu’un premier pas vers l’ultime but qui serait de trouver une solution définitive à cette maladie, concluent Dr Blum et Dr Raymond.

Pour plus d’informations, contactez Dr Blum ou Dr Raymond.

 

Référence :

  • Jennings, Jane, Baker, Martina. Autism: Achiropractic Perspective. Publié dans le Clinical Chiropractic (2006) Vol 9. Newbury Chiropractic Centre, Newbury, Berkshire, UK.
2017-10-16T08:10:09+00:00

About the Author:

Prise de rendez-vous rapide

Client existant

Nouveau client

Aucune préférenceDocteur Judith Blum, ChiropraticienDocteur François Raymond, ChiropraticienDocteur Gilles Beaudoin, ChiropraticienJean-François RaymondChantal St-Denis

Nouveau patientDéjà patient

De quelle façon désirez-vous être contacté?

Meilleur moment
MatinAprès-midiSoirée

Date désiré