Notre adresse :

1203, Emma (coin Ste-Foy)
Longueuil, Québec
J4J 3A2
(Rive-Sud de Montréal)
450-912-1107

Bureau à Montréal
778 rue Irène Montreal
H4C 2P3
450-912-1107
×
Heures d’ouverture Longueuil :

Lundi : de 8h00 à 11h00 et de 14h00 à 19h00
Mardi : de 9h30 à 11h00 et de 14h à 19h00
Jeudi : de 8h00 à 11h00 et de 14h00 à 19h00
Samedi : de 8h30 à 10h30
Mercredi et vendredi : Sur rendez-vous seulement
Heures d’ouverture Montréal :

Judith Blum sur rendez-vous seulement

Mercredi : de 8h00 à 11h00 et de 14h00 à 19h00

Omega 3

Huile de poisson versus l’huile de krill
Pas facile pour le commun des mortels de se retrouver parmi toutes les informations contradictoires qui circulent au niveau de la santé et de l’alimentation. Ce résumé tentera de définir la différence entre l’huile de krill (phospholipides) et l’huile de poisson (triglycérides) en considérant les besoins physiologiques de l’humain.

Les docteurs Blum et  Raymond ont fouillé plusieurs sources afin de dissiper les contradictions entourant ces deux types d’huile, Pour tous ceux qui veulent en apprendre d’avantage sur les  Omega 3 – 6 – 9 et leurs propriétés, vous trouverez quelques définitions et explications à la fin de ce document.

La différence entre l’huile de krill et l’huile de poisson réside dans sa structure moléculaire. L’huile de krill se compose de phospholipides et l’huile de poisson de triglycérides, deux formes différentes d’acide gras (lipides). Depuis toujours, l’homme a consommé son Oméga 3 sous forme de triglycérides, en mangeant du poisson sauvage, de la viande d’animaux sauvages et d’animaux nourri d’herbe.

Présentement, il n’existe aucune étude démontrant que les humains sont capables d’absorber l’EPA  et le DHA sous forme de phospholipide (krill).  L’EPA et le DHA sont des éléments de l’oméga3. Le premier agit d’avantage au niveau des symptômes de la dépression et de l’anxiété et le deuxième agit plus pour maintenir la santé cardiaque. L’EPA et le DHA  sont des nutriments essentiels pour l’humain mais sous forme de triglycérides (huile de poisson).

Chose certaine, l’être humain n’a jamais consommé de Krill par le passé. Génétiquement, il est conçu pour absorber l’EPA et le DHA sous forme de triglycérides, ces éléments étant contenus dans la viande d’animaux sauvages, d’animaux nourris d’herbe ainsi que chez les poissons sauvages. Voilà le régime alimentaire des Inuits et des peuples Nordiques qui ont servi d’échantillonnage pour toutes les études faites sur les bienfaits des Oméga 3. Ils consomment l’EPA et le DHA sous sa forme naturelle de triglycérides dans un ratio naturel de 18 :12 comme ce que l’on retrouve dans < Omega Sufficiency>, qui demeure le supplément le plus proche de la chair de poisson.

Le produit idéal demeure toujours celui qui a subi de moins de transformations et qui respecte nos besoins physiologiques et l’intégrité de l’écosystème. Écologiquement parlant, la commercialisations du krill pourrait s’avérer désastreuse, le krill étant la base de toute la chaîne alimentaire.

Définintions et explications :

Lipides
Constituent la matière grasse des êtres vivants. La matière grasse (corps gras) est  un composant naturellement présent dans de nombreux aliments et constitue une part essentielle de notre alimentation. Les corps gras sont majoritairement composés de triglycérides qui sont des esters constitués d’une molécule de glycérol et de trois acides gras.

Triglycérides
Ont un rôle fondamental. Ils sont une réserve d’énergie très importante (énergie grâce aux acides gras et réserve grâce au glycérol). Ils sont le constituant principal de l’huile végétale et des graisses animales.

Rôle des acides gras

  • Rôle métabolique : les acides gras sont une source d’énergie importante pour l’organisme. Ils sont stockés sous forme de triglycérides dans les tissus adipeux. Lors d’un effort, en particulier lors d’un effort de longue durée, l’organisme va puiser dans ses stocks et dégrader les acides gras afin de produire de l’énergie sous forme d’ATP.
  • Rôle structural :  les acides gras servent à la synthèse d’autres lipides, notamment les phospholipides qui forment les membranes autour des cellules et des organites. La composition en acides gras des phospholipides donnent aux membranes des propriétés physiques d’élasticité et de viscosité.
  • Rôle de messager :  les acides gras sont les précurseurs de plusieurs messagers intra et extra cellulaires.  Par exemple, l’acide arachidonique est le précurseur des eïcosanoïdes, hormone intervenant dans l’inflammation, la coagulation sanguine, etc.

Les oméga 3 et 6 sont classés acides gras essentiels car l’organisme humain ne peut pas les reproduire.

Oméga 3
L’acide éicosapentaènoïde (EPA) réduit les symptômes de dépression et d’anxiété. Les études suggèrent qu’il faut prendre une dose de 1 à 2 grammes pour les applications au bien-être émotionnel. Chez l’homme, un taux approprié d’acide docosahexaènoïque (DHA) peut réduire le niveau de triglycérides dans le sang, ce qui permet de diminuer les risques de maladie cardiaque. De faibles niveaux de DHA ont été associés avec les troubles de l’attention(TDA), la maladied’ALZHEIMER et la DÉPRESSION. Il semble certain que la prise de suppléments d’oméga 3 (DHA et EPA) soit efficace pour rétablir l’équilibre normal de la physiologie, la maladie étant le résultat des déséquilibres physiologiques.

Oméga 6
sont des acides gras polyinsaturé essentiel à l’organisme. Il est important de comprendre qu’en Occident nous surconsommons les oméga 6 car on les retrouvent dans presque tous les produits raffinés ainsi que dans les œufs et dans certaines viandes.  En grande quantité, les Oméga 6 sont immunodépresseurs et joue un rôle pro-inflammatoire dans le développement de l’artériosclérose ainsi que dans la poly arthrite rhumatoïde. Leurs effets sont contraires aux Oméga 3.  Le corps peut synthétiser l’Oméga 6 à partir de ses réserves d’oméga 3 si notre consommation d’Oméga 3 est suffisante.

Contrairement aux animaux, l’homme ne possède pas les enzymes nécessaires pour transformer l’oméga 3 des plantes.L’oméga 3 se retrouve dans la chair de poisson sauvage ainsi que dans la viande d’animaux sauvage et d’animaux nourris d’herbe. Nous pouvons aussi en consommer en suppléments comme dans <Omega Sufficiency>, un supplément très proche de la chair de poisson sauvage.

L’huile de Poisson et un Poids Santé

Nous aimons tous fêter et « bien » manger. C’est un grand plaisir de la vie.  Cependant, cela nous conduit à emmagasiner un surplus de graisse et que nous apprécions moins.

Avant d’adopter la dernière diète en vogue, je vous suggère que nous en discutions ensemble.  Une de mes recommandations majeures c’est de prendre quotidiennement un supplément d’Omega-3 de qualité, nécessaire au bien-être général du corps.  Les dernières études continuent de démontrer que de vivre en fonction des besoins de notre programme génétique nous assurent non seulement santé et bien-être mais nous aide aussi à retrouver et maintenir notre poids santé.  Selon une étude de l’U. de S. Australie, prendre de l’huile de poisson associé à des exercices d’aérobic modérés augmente sensiblement la perte de poids. Les chercheurs ont clairement démontré que l’huile de poisson active les enzymes responsables de brûler le gras.

Une autre étude montre que l’huile de poison, qui est un acide gras, protège les enfants de l’obésité. (Syndrome métabolique) (Klein, Plata, American Journal).  D’autres études révèlent que la consommation d’huile de poison aide à diminuer  la conversion de cellules pré adipeuses en cellules adipeuses en faisant mourir les cellules pré adipeuses.

Fournir aux corps ce dont il a besoin en évitant ce qui est toxique résume les principes d’< Innate Choice > en matière d’alimentation. Ces principes ont fait leurs preuves. Ils vous emmèneront vers une meilleure santé tout en contribuant à maintenant votre poids idéal.

Communiquez avec nous pour en savoir plus ou pour vous procurez ce produit.

L’huile de Poisson et un Cœur en Santé

Pour demeurer en santé, le cœur a besoin d’amour….. et aussi d’oméga-3.  En Amérique du Nord, les crises cardiaques et les ACV (accident cerébro-vasculaire) viennent en tête de liste quant aux causes de mortalité.  Il y a plusieurs facteurs de risque concernant ces maladies, mais la déficience en Oméga-3 (huile de poisson) s’avère être la première cause.

Une déficience de ce nutriment essentiel favorise l’inflammation des vaisseaux sanguins, altère négativement l’équilibre du cholestérol, contribut à faire coaguler le sang excessivement et affecte le rythme cardiaque.

La bonne nouvelle c’est que les recherches ont démontré que les suppléments d’oméga-3 contribuent à maintenir la santé du système cardio-vasculaire tout en améliorant la santé en général.  C’est un excellent moyen de prévention des maladies.

Les recherches ont démontré que de prendre des suppléments d’oméga-3 de qualité réduit les risques de mortalité pour diverses causes de 21%, mortalité par crise cardiaque de 35%, et syndrome de mort subite de 45%.

Les avantages de prendre des suppléments d’oméga-3 de qualité ont encore une fois été démontrés.  C’est un moyen de soutenir l’équilibre naturel du corps.  Conserver la santé est en réalité très simple, il s’agit de donner au corps ce dont il a besoin en évitant ce qui lui est toxique.  Conserver la santé est la meilleure prévention pour toutes les maladies.

Dispelling the Krill Oil Myth: Marketing vs Science (Français à venir)

We have had several questions this week about Krill Oil, most likely these are the result of the misleading information contained in the recent marketing blitz to sell krill oil.

Let’s take a closer look at the reality of Krill Oil versus Omega Sufficiency™ natural 18:12 EPA:DHA ratio Fish Oil.
Proponents of Krill argue that the phospholipid form is the exact form that is used in cell membranes so Krill is superior. They also heavily market the fact that Krill contains high levels of antioxidants and that harvesting krill is safer for the planet. These marketing strategies are not only false they are dangerous for both humans and the planet.

The biochemical difference between Krill Oil and Fish Oil is the molecular package the EPA and DHA are delivered in. Krill Oil is in the phospholipid form and Fish Oil is in the triglyceride form (many fish oils (concentrates) are in the synthetic ethyl ester form but this is a completely different issue – see our natural vs concentrated fish oil document at www.innatechoice.com). There are several significant problems with this marketing strategy. The first is that there is absolutely no evidence that delivering EPA and DHA in the phospholipid from has any added benefit. There is NO EVIDENCE that humans require the ingestion of EPA and DHA in the phospholipids form. Phospholipids are NOT essential nutrients for humans –EPA and DHA in the triglyceride form as contained in Omega Sufficiency™ are! Think about it, our species has NEVER consumed krill, how could we require EPA and DHA from krill?
Genetically humans are designed to ingest omega 3 fatty acids in the triglyceride form of EPA and DHA contained in wild animals and fish (two foods we have consumed throughout the history of our species). To infer that humans need the phospholipids from krill is scientifically absurd.

There are literally thousands of published scientific articles showing the benefit of Fish Oil and only a handful exploring the use of Krill. Fish Oil is a known and proven way to supply EPA and DHA and it is the most innate, natural way to get these essential fatty acids.
It is the way that mimics the way the healthiest people on earth get their fatty acids.

The healthy Inuit and Nordic peoples that were the subjects of the studies proving the importance of Omega 3 fatty acids NEVER CONSUMED KRILL – they consumed EPA and DHA in the natural triglyceride 18:12 ratio as found in Omega Sufficiency™ – this is EXACTLY why we keep our oil in the natural form – it is the closest thing possible to consuming the fish! A second problem with the Krill superiority marketing strategy is that the actual amount of EPA and DHA per capsule in Krill is relatively low as compared to fish oil making achieving sufficiency both more difficult and more expensive. Krill oil has much less EPA and DHA than fish oil.

A third problem with the Krill superiority marketing strategy is the claim that krill is superior because of the antioxidants it contains. At closer examination what becomes apparent is that the antioxidant levels in krill, although high in relative terms, are very low in absolute terms and are absolutely USELESS levels in terms of overall health for humans. If anyone is convinced that the antioxidant levels found in krill represent a significant contribution to the antioxidant levels needed by humans they have been dangerously deceived. Finally, and very importantly, my biggest concern with the Krill Oil superiority myth (being the son of a Ph.D. marine biologist), is that Krill is the foundation of the food chain for so many oceanic species. Commercial Krill harvesting has already been banned in several major oceans and the implications of over-harvesting Krill are devastating. Harvesting krill is an ecological disaster waiting to happen.
The fish caught for manufacturing fish oil are very tightly regulated. Also, only a very small proportion of the current anchovy, sardine, and mackerel harvest goes toward fish oil for humans. The vast majority of the harvest has been for pet food, fertilizers and other non-human use. Without increasing the harvest at all there is HUGE potential to increase the production of fish oil for human consumption.

The Krill Oil superiority myth is based on the science of marketing not the science of biology or human physiology.

Omega 3 in Health & Illness (Français à venir)

Omega 3 for Wellness and Prevention

The role of Omega-3 EFAs (specifically EPA and DHA) in the promotion of health and the prevention of illness has been studied a great deal in recent years.  Both scientists and practitioners are celebrating the results that have been found to date and with every research study the importance of EFAs for health promotion and illness prevention becomes more evident.

Omega 3 essential fatty acids (EFAs) are some of the most crucial essential nutrients for human and other animal health ever identified.  Over 2000 scientific studies provide evidence of the importance of EPA and DHA essential fatty acids for the maintenance and restoration of health and the prevention of disease.

Omega 3 EFAs are extremely important in the structure and function of every cell in the body and the function of your cells is what determines your health.  Your cells are what determine your immune function, healing, hormone levels, heart function, cholesterol levels, blood pressure, digestion, moods etc.  Literally, the function and health of your cells determines every aspect of your health. EPA and DHA omega 3 EFAs are part of every cell membrane and are required to maintain the proper shape, flexibility or fluidity, and “slipperiness” of cell membranes.

The flexibility and “slipperiness” of cell membranes is important for the flow of blood through blood vessels and decreasing the risk of stroke and heart attack. This fluidity or flexibility of cell membranes is also crucial to ensure the proper flow of nutrients into cells as well as the proper shape of cell receptors for hormones such as insulin.

In addition, EFAs are required for proper nerve signal transmission (memory, concentration, cognitive ability, muscle coordination and strength) and immune function including defence against cancer.  This is why EPA and DHA deficiency are linked with cognitive impairments and learning and behaviour disabilities such as ADHD, with depression, and with decreased cognitive ability and increased risk of Alzheimer’s and dementia in the elderly.   EPA and DHA deficiency is also highly correlated with increased risk of breast, colon, and prostate cancer.

EPA and DHA omega 3 EFAs also play a major role in regulating inflammation via substances called prostaglandins.  EPA and DHA Omega 3 fatty acids produce anti-inflammatory prostaglandins while Omega 6 fatty acids produce pro-inflammatory prostaglandins.

Having a diet that is toxic with Omega 6 or deficient in Omega 3 EFAs creates a pro-inflammatory state within the body.  This is very significant because inflammation is at the root of virtually all of the common chronic illnesses such as heart disease, stroke, diabetes, and depression as well as the autoimmune and atopic diseases such as arthritis, Crohn’s Disease, irritable bowel, psoriasis, eczema, allergies, fibromyalgia, lupus, and multiple sclerosis.  Inflammation is also a major factor indysmenorrhea (menstrual pain and/or cramping), headaches, and back and neck pain.

Omega 3 EFAs play a role in virtually every human function including growth and development, digestion, brain and nerve function, immune function, hormone production and regulation, maintenance of skin and bones, regulation of healing and  inflammation, heart function, vision, cholesterol levels, and even emotions and behaviour.

This is why supplementing with Omega 3 EFAs has been shown to help people with so many different illnesses.  In reality supplementing with Omega 3 EFAs will help anyone that is deficient in Omega 3 EFAs whether they have a diagnosed illness or not. The fact of the matter is that everyone needs Omega 3 EFAs and due to dietary practices virtually everyone in Western society is deficient.  Without these essential nutrients cells cannot function properly and illness is inevitable even though it may take years before symptoms arise.   

This does not mean that a deficiency in Omega 3 EFAs is the only cause of all illness; that would be an unscientific and illogical claim.  However, it does absolutely mean that if someone is deficient in Omega 3 EFAs their cell function and thus their health is compromised and will be improved when they begin to supplement – this is an indisputable scientific fact.  Obviously if Omega 3 EFAs are needed for proper cell function and cell function determines our health then Omega 3 EFAs are a significant determining factor in health.  This is exactly what research indicates.

The above information is why we stress the importance of supplementation BEFORE illness develops.  It is both dangerous and illogical to wait until illness develops to begin to take care of yourself or your children or your pets!  How can we PREVENTILLNESS or PROMOTE HEALTH if we wait until we are already ill before we take action?

Pour avoir plus d’informations sur l’omega 3 : https://www.innatechoice.com/omega3healthandillness.cfm

2017-10-16T10:26:23+00:00

About the Author:

Prise de rendez-vous rapide

Client existant

Nouveau client

Aucune préférenceDocteur Judith Blum, ChiropraticienDocteur François Raymond, ChiropraticienDocteur Gilles Beaudoin, ChiropraticienJean-François RaymondChantal St-Denis

Nouveau patientDéjà patient

De quelle façon désirez-vous être contacté?

Meilleur moment
MatinAprès-midiSoirée

Date désiré